La grande battle : le test des shampooings bio !

Alors, la question capillaire… Quelque chose qui me tient beaucoup à cœur ! En tant que blonde naturelle, j’ai forcément les cheveux relativement fragiles et très fins. Mais néanmoins avec de beaux reflets que je souhaite absolument conserver et entretenir. Les colorations et autres trucs de chimistes, très peu pour moi !

shampoings-bio-le-test-blog-beauté-porcelaine

Ma quête du graal des shampoings a commencé il y a maintenant des années. Mon principal souci a toujours été d’avoir les cheveux fins, plats, les racines régressant vite et les pointes sèches à cause du fer à boucler. Après moultes tentatives, je n’avais toujours pas trouvé LE produit qui saurait laver mes cheveux sans les abîmer ni décaper mon cuir chevelu.

Avant, j’étais abonnée à la gamme Sheer Blonde de John Frieda, qui faisait assez bien son job en apparence, mais qui comme tous les produits composés de silicones, sulfates et dérivés pétrochimiques est un véritable cocktail néfaste pour la bonne santé des cheveux.

Pour preuve, je devais me laver les cheveux quasiment tous les jours tant ils régressaient vite. Les nombreux sulfates présents dans les shampoings habituels n’aidaient pas à corriger le problème. En effet, les sulfates contribuent à l’agression du cuir chevelu, stimulent les glandes sébacées qui, de ce fait, produisent un surplus de sébum… Que l’on nettoie avec des produits moussant contenant des sulfates, etc, etc. Le cercle sans fin !

J’ai donc décidé de mettre un terme à cette lutte acharnée et de passer en mode naturel.

Mais que font les silicones et les sulfates à nos cheveux ?

Bien souvent, les shampoings promettent d’être hydratants, de rendre le cheveu lisse, brillant et de réparer en profondeur.

En réalité, ce ne sont pas des actifs miracles qui résolvent tous vos problèmes capillaires mais des silicones qui cachent la misère, en galbant les cheveux en formant un film « protecteur », facilitent le démêlage et le brushing. Mais sous ce fameux film, le cheveux étouffent et ne bénéficient d’aucune action réparatrice qui soit, ils sont alourdis et asséchés, faute de pouvoir respirer… Faites le test : bannissez les silicones de vos produits capillaires et vous verrez leur véritable nature au bout de 2 ou 3 semaines (eh oui, c’est le temps que prennent les silicones pour foutre le camp) !

Comment éviter les silicones ?

Les silicones sont de plus en plus utilisées dans les produits de beauté, et malheureusement on en retrouve sous toutes les formes et appellations barbares : silicones volatiles ou fonctionnalisées, polyéthers, cires, élastomères, résines, silicones phénylées ou aminées, etc. Globalement, lorsque l’on regarde la composition, tout ce qui se termine en -hicone ou en -siloxane fait partie de la famille des silicones. On retrouve très fréquemment : diméthicone, thiconol silane, simethicone…

Pour vous aider à y voir plus clair, une liste des appellations est disponible sur le site de beauté-test. D’autres sites font la lumière sur les composés chimiques des produits de beauté et leurs effets néfastes sur la santé, n’hésitez pas à consulter La Gazette Cosmétique ou encore l’Observatoire des Cosmétiques.

Et les sulfates, c’est quoi ?

Les sulfates sont des tensio-actifs qui permettent au shampooing de mousser. Ainsi, c’est pourquoi les produits bio moussent nettement moins que les shampooings classiques car il n’en contiennent pas ou très peu. Les sulfates ont plusieurs effets nocifs : ils déshydratent les cheveux et irritent la peau. Question écologie, c’est pas franchement top non plus car ils ne sont pas biodégradables.

Comment les repérer ? Regardez les étiquettes de vos bouteilles de shampooing de plus près :  si la mention « sodium laureth sulfate » (SLS ou SLES) est inscrite, c’est banco !

L’état de mes cheveux sans silicones

Depuis maintenant un an, j’utilise des shampooings sans silicone et sans sodium laureth sulfate. Les premiers temps sans silicones ont été rudes pour mes cheveux ! Ternes, sec et poisseux à la fois (oui, c’est possible faut croire)… Il a bien fallu deux semaines pour qu’ils trouvent leur rythme. Et depuis, je suis joie !

Voici un comparatif de shampoings bio que j’ai pu essayer :

Shampooing Weleda au millet : ce fut ma première infidélité aux produits cracra. Mais quelle déception malheureusement. Il ne mousse pas du tout, mes cheveux sont restés poisseux après deux lavages successifs… Et la surprise de la fin fut de trouver un moustique dans le fond du flacon (sympa la macération de la bestiole…) ! Sinon, à part ça, il est formulé sans conservateur, colorant ou parfum de synthèse, ni huile minérale, sulfate ou silicone.

Composition :

Eau, Glutamates de graisse de coco, Esters de sucre, Acides aminés d’avoine, Alcool, Glycérine, Xanthane, Huiles essentielles, Esters d’acide gras, Sodium PCA, Extrait de graine de millet, Huile de noix de macadamia, Extrait de feuille de sauge, Acide lactique, PCA glyceryl oleate, Arginine, Phytate de sodium

test-weleda-shampoing-usage-frequent-millet

Bio Secure pour cheveux normaux : j’ai adoré ce shampooing à l’aloe vera et légèrement parfumé au kiwi. Il fait bien son job et permet d’espacer les shampooings.

La composition : 98% du total des ingrédients sont d’origine naturelle, 10% du total des ingrédients sont issus de l’Agriculture Biologique Cosmétique Ecologique et Biologique. Certifié par Ecocert Greenlife selon le référentiel ECOCERT.

Où l’acheter ? En parapharmacie, sur le site de la marque ou chez Naturalia par exemple

shampooing-bio-secure-avis

 John Masters Organics « Lavender rosemary shampoo for normal hair » : Un de mes shampoings favoris, à la lavande et au romarin. Il a la classe à l’américaine, il sent bon, il est très efficace. Par contre, il est assez cher ! Comptez 20€ pour 236 ml…

Il est composé de 15 ingrédients actifs naturels dont les suivants : 

  • La lavande ralentit la chute des cheveux et équilibre le cuir chevelu
  • Le romarin apporte volume, brillance et stimule la pousse des cheveux
  • La protéine de soja renforce les cheveux, les rend plus épais et augmente la brillance
  • La protéine de blé favorise la souplesse et la brillance des cheveux
  • Le décyl glucoside, un surfactant naturel certifié EcoCert pour ses valeurs de production écologiquement propre (source : moncornerbio)

Où l’acheter ? Sur Moncornerbio ou des sites américains, mais gare aux délais de livraison et à la douane !

john masters organics lavender rosemary shampoing

Et enfin mes shampoos actuels… Les Desert Essence !

shampoings-desert-essence-test-avis-blog-beaute

Les shampoings Desert Essence ont une composition clean : pas de parabens, sans SLS ni dérivés de pétrole, phtalates, colorant ou parfum artificiel. Pas de silicone ni de glycol ou d’EDTA non plus. De plus, ils sont 100% « vegan », ne contiennent ni blé, ni gluten et ne sont pas testés sur les animaux. Par contre, ils contiennent du sodium coco sulfate, un tensio-actif naturel issu de la coco (théoriquement c’est un sulfate mais pas si cracra). J’ai commandé ces merveilles sur iHerb à environ 6$ l’unité (237ml par flacon), ce qui est vraiment une affaire ! Il faut tout de même attendre 2 semaines avant d’être livré par iherb, mais ça en vaut le coup.

Pour donner du pep’s à mes cheveux fins, j’ ai tout d’abord opté pour la gamme « Green Apple and Ginger », composée d’un shampoing et d’un après-shampoing. J’aime beaucoup le nettoyant, en revanche un peu moins emballée par le conditioner qui n’apporte pas davantage de volume, mais qui permet toutefois de nourrir le cheveu et de faciliter le démêlage. Après 2 mois de test, je constate que ce shampoing  redonne vraiment du volume et de la vitalité à ma tignasse raplapla. Même ma super coupine Julayy m’a dit que mes cheveux étaient vachement plus jolis. J’en suis ravie !

La composition du shampoing  à la pomme et au gingembre :

Aloe Barbadensis Leaf Juice*, Pyrus Malus (Apple) Fruit Extract*, Coco-Glucoside (Coconut/Sugar), Sodium Coco-Sulfate (Coconut), Lauryl Glucoside (Coconut/Sugar), Decyl Glucoside (Coconut/Sugar), Leuconostoc/Radish Root Ferment Filtrate, Sodium Chloride, Glycerin (Palm)*, Natural Fragrance/ Flavor (Parfum/Aroma), Zingiber Officinale (Ginger) Root Extract*, Panthenol (Pro-Vitamin B-5, Lepidium Meyenii Root Extract (Maca Root)*, Yucca Brevifolia Root Extract (Yucca Cactus)*, Symphytum Officinale Leaf Extract (Comfrey)*, Urtica Dioica (Nettle) Leaf Extract*, Macrocystis Pyrifera Extract (Sea Kelp)*, Salix Alba (Willow) Bark Extract*, Citric Acid, Potassium Sorbate
* Certifié Bio

Pour mes problèmes de racines grasses, j’ai choisi « Lemon Tea Tree » aux extraits de citron et d’arbre à thé que l’on connaît pour leurs propriétés astringentes et désinfectantes. Là encore, Desert Essence ne me déçoit pas : il élimine efficacement le sébum mais tout en douceur, le cheveu reste hydraté grâce à une grosse quantité d’aloe vera dans la compo.

Grâce à lui, je suis passée d’un shampoing par jour ou tous les deux jours à facilement 3 jours, merci seigneur !!! Je l’alterne actuellement avec le shampoing à la pomme et c’est un franc succès.

La composition du shampoing au citron :

Aloe Barbadensis Leaf Juice*, Citrus Limon (Lemon) Peel Extract*, Coco-Glucoside (Coconut/Sugar), Sodium Coco-Sulfate (Coconut), Lauryl Glucoside (Coconut/Sugar), Decyl Glucoside (Coconut/Sugar), Leuconostoc/Radish Root Ferment Filtrate, Sodium Chloride, Glycerin (Palm)*, Leptospermum Petersonii Oil (Lemon Tea Tree), Melaleuca Alternifolia (Tea Tree) Leaf Oil*, Panthenol (Pro-Vitamin B-5), Lepidium Meyenii Root Extract (Maca Root)*, Yucca Brevifolia Root Extract (Yucca Cactus)*, Symphytum Officinale Leaf Extract (Comfrey)*, Urtica Dioica (Nettle) Leaf Extract*, Macrocystis Pyrifera Extract (Sea Kelp)*, Salix Alba (Willow) Bark Extract*, Citric Acid, Potassium Sorbate’
* Certifié Bio

Autre point très important comparé à d’autres produits bio : les shampoings Desert Essence moussent ce qu’il faut, se rincent très bien et un seul passage suffit.

Vous l’aurez deviné, ce sont eux les grands gagnants du test des shampoings bio,tant pour leur efficacité, leur rapport qualité/prix que leur composition !

6 Billets doux

  • Mamzelle Boom dit :

    Très intéressant ton article !
    Les produits Desert Essence me tentent depuis un bon moment ! Et tu fais bien de préciser qu’ils moussent bien, c’est malheureusement souvent un gros défaut des shampoings naturels/bios de ne pas mousser ou très peu :/
    Je sais que ça n’est pas une preuve que ça ne lave pas correctement, mais on est tellement habitués à cette sensation que c’est vrai que c’est gênant, voire désagréable :/

  • J’avais adoré les Desert Essence au début, et puis au bout de plusieurs mois ils m’ont rendu le cuir chevelu sec car ils ne sont pas assez hydratants (gamme framboise). J’en avais fait un article et j’étais même étonnée de ne pas être la seule déçue de cette gamme ^^.
    Par contre, je vais retenter plus tard avec les gammes jojoba ou coco qui semblent plus hydratantes/nutritives, vu le prix ça vaut le coup de tester!

  • lemmi dit :

    Bonjour,
    J’avais acheté le Desert Essence Lemon Tea Tree suite à la lecture de cet article et je tiens à dire que l’appellation « sans SLS » est assez trompeuse (et sans doute la raison pour laquelle ce produit mousse et lave quasi aussi bien qu’un shampoing avec SLS!). En fait, si on regarde la liste des ingrédients on voit un certain Sodium-Coco-Sulfate qui semble assez suspect et effectivement si on fait quelques recherches sur le net on voit qu’il s’agit tout simplement d’un « cousin » chimique du SLS, bref un autre sulfate un peu plus naturel mais un sulfate tout de même! Remplacer le SLS par le SCS est justement une méthode de greenwashing très répandue en ce moment donc attention, un acheteur averti en vaut deux :)

  • Laure dit :

    Bonjour, merci beaucoup pour le conseil. Moi aussi, je suis adepte des produits bio maintenant parce que j’en ai vraiment assez des produits fabriqués avec une tonne de produits chimiques.

  • Shelley Donovan dit :

    J’aime vraiment mon Pro Naturals ;)

Laisser un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *